Histoire

Jan Brito de Pipriac en Bretagne a introduit l'art de l'imprimerie à Bruges. Dans son village natal un musée de l'imprimerie a été fondé  : Musée Jan Brito en Bretagne

Jan Brito, imprimeur à Bruges 1457. Cette painture se trouve dans la salle gothique de la mairie à Bruges.

 

Ce bâtiment existait déjà au 16ième siècle. En 1637 trois maisons était converties en une grande maison de maître. Depuis cette période datent encore la charpente et la cheminée en marbre noir dans la pièce qui était la cuisine (maintenant petit salon près de l'ascenseur). En 1859 les soeurs de Saint-André (Tournai) fondaient ici l'école renommée "Sint Andreas Instituut". La dernière habitante de cette maison était la Baronne Susanne de Giey (de naissance Parmentier). Elle quittait définitivement la maison en 1991. En octobre de 1993 le bâtiment était acheté par les familles Verlinde-Olivera et Waelput-Arjona, qui ont restauré ce monument classé et l'ont rebâtit en hôtel. C'était un exercice d'équilibre assez difficile pour assurer le maximum de confort et de sécurité avec le minimum de changements possibles. Il a fallu un an et demi avant que toutes les instances (ministère des monuments classés, urbanisme, pompiers, Commissariat de Tourisme) se déclarent d'accord avec les plans. L'hôtel a ouvert ses portes le 28 avril 1995. " En 2003 les écuries et la chapelle, donnant au jardin ont été restauré et converti en suites.

Suzanne de Giey, Madame des Initiales

La dernière habitante de la maison dans la Freren Fonteinstraat

Suzanne Parmentier naît à Ixelles (Elsene / Bruxelles), le 25 février 1894, d'une famille aisée. Son père est le peintre bien connu de Knokke, Paul Parmentier. En 1915 elle épouse Paul de Giey, fils d'Adrien dont les racines de noblesse remontent jusqu'au 15e siècle. Le couple mène d'abord une vie de nomade, en Flandre mais tout aussi bien dans les Ardennes.

En 1963 ils s'installent dans la Freren Fonteinstraat n° 1 à Bruges , après la mort de leur fils unique. Deux ans plus tard Suzanne perd son mari. Elle mène dorénavant une vie très solitaire dans sa superbe maison. Elle meurt en 1991, âgée de 97 ans.

Suzanne de Giey est l'auteur d'une quinzaine d'oeuvres, toutes publiées en français et à compte d'auteur. Les oeuvres les plus importantes sont: "La Souillure" (roman), "Images de Bruges" (chroniques) et "Le Rossignol italien" (recueil de nouvelles). Elle a été une grande amie de Michel de Ghelderode qui l'appelait "Madame des Initiales", à cause du faut qu'elle a toujours signé ses publications et ses lettres avec ses seules intiales "S d G".Suzanne de Diey est enterrée à Bruges dans la tombe de Paul et Jehan.

Remise supplémentaire!

  • Uniquement pour de réservations directes par ce site web.
  • Code promotionnel: Janbrito

Réservez une chambre!

Photos de l'hôtel

Plus Photos

Videos de l'hôtel

Plus Videos